Les fêtes japonaises à ne pas manquer lors d’un voyage

Les fêtes japonaises à ne pas manquer lors d’un voyage

Le Japon est reconnu pour sa riche culture. Les locaux célèbrent un grand nombre de fêtes au cours de l’année. Si vous vous rendez dans ce pays, vous aurez l’occasion d’en apprendre un peu plus sur ces festivals.

Le Nouvel An chez les Japonais

Comme dans la plupart des pays, tous les 1er janvier, les Japonais célèbrent le Nouvel An ou le Ganjitsu. Les locaux aiment débuter l’année avec de bonnes bases. De ce fait, ils exécutent quelques rites pour l’accueillir convenablement. Durant les préparatifs, vers fin décembre, les habitants font un grand nettoyage dans leur demeure. Ils changent les vieux papiers des shōji, achètent des objets de décoration et règlent leurs dettes. Cet évènement n’a pas seulement une signification matérielle, les gens en profitent aussi pour se rendre au temple pour le Hatsumōde. Au cours de ce dernier, les bouddhistes et shintoïstes allument des encens pour la première purification. Ce rituel est surtout destiné à l’esprit. Puis, les croyants récitent une prière pour que leurs proches se portent bien et pour la prospérité de leurs affaires. Parfois, un verre de saké est bu sur place, mais il est également possible d’en consommer chez soi.

Le hanami, la fête des fleurs

Entre fin mars et début avril, les Japonais fêtent le hanami. Ce mot peut être traduit littéralement par « regarder les fleurs ». En effet, c’est à ce moment que les fleurs de sakura éclosent et donnent aux espaces de loisir une ambiance rose pâle. De ce fait, les gens s’y retrouvent pour pique-niquer et profiter de la beauté de la floraison. Essayez de consulter un forum voyage pas cher pour repérer les parcs du pays. Bien que le hanami des cerisiers soit le plus célèbre, il y en a aussi pour les abricotiers (hanamiume) et les pêchers. Selon l’histoire, cette coutume a commencé pendant l’époque de Nara, de 710 à 784. Durant ce temps, les Japonaiscontemplaientsurtout les fleurs d’abricotiers. C’est plus tard, lors de l’ère Heian,que les sakura ont suscité l’intérêt des locaux. Il est à noter que ce type de cerisier a été longtemps utilisé au Japon pour annoncer la saison de plantation du riz.

Tsukimi, pour célébrer la beauté de la lune

Le tsukimi est l’unedes fêtes les plus solennelles du Japon. Il se déroule entre septembre et octobre. Pour connaitre la date exacte de la célébration,il faut compter le 15è jour du 8è mois de l’ancien calendrier luni-solaire. Durant cet évènement, les gens se retrouvent dans un endroit richement décoré pour contempler la pleine lune lors d’une nuit sans nuages. Souvent,les locaux agrémentent la pièce d’un vase d’épis de miscanthus, de fleurs de patrinia et de fleurs de lespédèza. Si vous y assistez pendant votre voyage Japon, vous aurez l’occasion de goûter une collation traditionnelle, le tsukimidango. Cette boulette de riz est consommée avec de la châtaigne et du saké. L’ensemble est placé devant la fenêtre en guide d’offrande à la lune qui éclaire le ciel.

 

Laisser une réponse

Votre adresse eMail ne sera pas publiée.